Pétition de l’Eglise Arménienne de Suisse

Le 23 juin 2011

Résumé

Nous, soussigné(e)s, requérons de Sa Sainteté Karékine II le changement de sa politique actuelle, en particulier le contrôle centralisé et les prises de décisions unilatérales pour les questions concernant les Églises locales ; de rétablir et de préserver les principes démocratiques traditionnels de notre Eglise Apostolique Arménienne. Cela comprend: le respect du principe de séparation des questions spirituelles (qui relèvent du clergé) des questions structurelles, financières, administratives et juridiques (gérées par les laïcs); pratiquer un dialogue constructif avec nos communautés et tous leurs membres, et écouter nos fidèles dans leur désir de choisir leur propre structure d’Église et leur prêtre.

Le 23 juin 2011

Résumé

Nous, soussigné(e)s, requérons de Sa Sainteté Karékine II le changement de sa politique actuelle, en particulier le contrôle centralisé et les prises de décisions unilatérales pour les questions concernant les Églises locales ; de rétablir et de préserver les principes démocratiques traditionnels de notre Eglise Apostolique Arménienne. Cela comprend: le respect du principe de séparation des questions spirituelles (qui relèvent du clergé) des questions structurelles, financières, administratives et juridiques (gérées par les laïcs); pratiquer un dialogue constructif avec nos communautés et tous leurs membres, et écouter nos fidèles dans leur désir de choisir leur propre structure d’Église et leur prêtre.

Pétition ouverte à SS Karekin II:

Le vendredi 3 juin 2011, on a pu lire sur le site web du Saint Siège d’Etchmiadzine que le père Abel Manoukian, le très respecté prêtre officiel de la communauté apostolique arménienne de Suisse depuis 16 ans, a été défroqué par Votre Sainteté pour “désobéissance”.

Les motifs invoqués sont:

  • ne pas avoir accepté un diocèse en Suisse
  • ne pas avoir accepté le désigné locum tenens du diocèse de Suisse et prêtre de l’Eglise St. Hagop à Troinex par (par Votre Sainteté)
  • ne pas s’être rendu à Sainte Etchmiadzine conformément à l’ordre reçu.

Nous, soussigné(e)s, fidèles de l’Église Apostoliques Arménienne, membres de la communauté ecclésiale, Arméniens de toutes origines et nationalités à travers le monde, soutenons les points suivants:

Nous déplorons “l’ordre patriarcal” qui défroque un prêtre pour les motifs (erronés) précités, et nous le considérons comme inacceptable et injustifié puisque nous n’y voyons aucune violation de nos lois canoniques communément acceptées.

Nous déclarons que décider puis forcer unilatéralement la Suisse à devenir un diocèse en dépit des voeux explicites de la majorité des fidèles concernés est inacceptable et contraire à nos traditions et règles démocratiques. Nous rappelons que l’Assemblée Générale de l’Église Apostolique Arménienne de Suisse n’a jamais adopté le diocèse.

Nous rappelons à Sa Sainteté qu’il n’appartient pas à un prêtre ni au conseil d’une communauté ecclésiale d’accepter ou de rejeter un diocèse. C’est uniquement et entièrement à l’Assemblée de cette communauté qu’appartient la prérogative de débattre, accepter et, le cas échéant, supporter un diocèse.

Nous considérons Etchmiadzine comme un centre important et vénéré pour notre spiritualité. Nous avons toujours été attachés à Etchmiadzine et aimerions poursuivre ces liens. Nous soutenons de tout coeur Etchmiadzine en tant que siège de notre Église s’il est régi de manière transparente et avec égard pour celles et ceux qu’il sert.

Nous concluons que la situation/atmosphère actuelle conduit à la division et la déstabilisation de nos communautés, ce qui ne profite qu’à une petite minorité et à la longue n’aura qu’un impact négatif pour notre nation.

Nous adhérons aux principes traditionnellement démocratiques de note Église Apostolique (étant établis par les premières assemblées nationales ecclésiales, dès le 5ème siècle déjà) et respectons les valeurs et comportements chrétiens; nous tenons à exprimer nos points de vue ouvertement et de manière transparente.

Nous adressons cette pétition au Saint Siège:

1.Pour qu’il soit à l’écoute de ses fidèles dans leur désir de choisir leur propre prêtre.

2.Pour préserver nos droits traditionnels et les principes démocratiques en séparant les questions spirituelles (responsabilité du clergé) des questions structurelles, financières, administratives et juridiques (gérées par les laïcs).

3.Pour inverser sa politique et modifier sa stratégie actuelle afin d’établir un dialogue constructif avec toutes nos communautés et tous ses fidèles: nous demandons une focalisation sur les questions spirituelles et religieuses et la démonstration tangible de la volonté d’être une force d’unification de nos communautés plutôt qu’une force active de dissolution et division.

Nous sommes fermement et collectivement déterminés à défendre les principes démocratiques et la transparence de l’Eglise Apostolique Arménienne.

Nous soussigné(e)s, acceptons et soutenons cette pétition et invitons nos compatriotes de toutes les communautés à se joindre à nous.

You May Also Like